Fonctionea

Combien je peux emprunter avec 2300 euros de salaire ?

emprunt avec 2300e de salaire

À moins d’être riche comme Crésus, toute personne souhaitant financer un projet d’envergure, immobilier par exemple, doit aujourd’hui réaliser un emprunt auprès d’une banque. Mais chaque personne et chaque situation étant unique, l’endettement possible d’un emprunteur est nécessairement calculé en premier lieu afin de déterminer ce qu’on appelle la capacité d’emprunt. Cette capacité est le montant maximum qu’une personne peut emprunter sur une certaine période sans mettre en péril son équilibre budgétaire ou celui de son ménage ou sa famille. Autour du calcul de cette capacité, différentes notions sont à avoir bien à l’esprit. En prenant l’exemple d’une personne ayant un salaire de 2300€, nous allons voir ces différentes notions et comprendre que, contrairement à ce qu’on pense facilement, son salaire n’est pas la seule donnée importante dans ce genre de situation…

En premier lieu, TOUS les revenus de l’emprunteur

La première des informations utiles pour estimer la capacité d’emprunt d’une personne est l’ensemble de ses revenus. Cela inclut aussi bien son salaire que ses revenus fonciers, ses pensions de retraite, ses allocations familiales ainsi que les pensions alimentaires qu’elle perçoit. La liste de ces revenus inclut également les revenus de remplacement tels les allocations chômage et les allocations adultes handicapés. Enfin, les revenus financiers comme les rentes d’assurance-vie sont elles aussi à intégrer.

Parfois, l’emprunteur ne bénéficie pas d’un salaire fixe à proprement parler comme c’est le cas des professions libérales, commerçants, artisans ou des chefs d’entreprise. Dans ces situations, on estime une moyenne mensuelle du chiffre d’affaire annuel de l’entreprise pour en retenir le montant net, avant l’impôt sur le revenu.

Il faut savoir que certaines banques, par prudence, refusent de faire entrer dans le calcul certains revenus qu’elles jugent trop aléatoires. Parmi ces revenus, les primes ou participations aux bénéfices ne garantissent pas d’être reconduits sur le long terme que recouvre la durée d’un crédit. En revanche, les primes annuelles sûres comme le cas d’un 13ème mois défini dans un accord d’entreprise ou une convention collective, peuvent quant à elles être prises en compte dans le calcul d’une capacité d’emprunt.

Par ailleurs, d’autres revenus sont l’objet de décote par les établissements de crédit. À titre d’exemple, pour des revenus locatifs, celle-ci permet de prévenir les risques de non-perception de loyer pendant 12 mois lorsqu’il y a changement de locataire.

Le taux d’endettement

Étroitement liée à la capacité d’emprunt, une deuxième notion essentielle est ce qu’on appelle le taux d’endettement. Ce dernier correspond à la capacité de remboursement d’un crédit. Il est couramment admis qu’il ne doit pas dépasser 1/3 des revenus nets annuels de l’emprunteur, voire même un peu plus avec l’actuel taux d’endettement maximal à 35%. Au-delà de ce seuil, les banques considèrent le risque de défaut de remboursement comme trop élevé, et elles refusent donc le crédit à la personne qui le demande.

Le calcul du taux d’endettement s’effectue à partir des mêmes informations de l’emprunteur que pour déterminer sa capacité d’emprunt : salaire net, primes contractuelles, pensions diverses, revenus professionnels non salariés, etc.

D’autres montants-clés : l’apport personnel et le reste à vivre

Une troisième données fondamentale est l’apport personnel que l’emprunteur peut fournir dans le financement de son projet. Il s’agit des produits d’épargne accumulés par la personne comme son Plan d’Épargne Logement mais aussi ses placements disponibles, donations familiales, épargnes salariales et toutes ses liquidités.

Enfin, une autre notion importante dans l’estimation d’une capacité d’emprunt est celle du reste à vivre. Il s’agit de la somme mensuelle qui permet à l’emprunteur et sa famille de vivre décemment. Comme son nom l’indique assez clairement, cette somme recouvre toutes les charges fixes : dépenses de chauffage et d’électricité, l’habillement et la nourriture pour toutes les personnes du foyer, les frais d’assurance, d’équipements, de loisirs, de culture, de scolarité, de téléphonie, etc. C’est l’indicateur du niveau de vie de l’emprunteur et il est donc directement corrélé à sa capacité à assumer le remboursement d’un prêt. Chaque banque a sa propre exigence en la matière mais pour un adulte, le reste à vivre oscille généralement entre 700 et 1000€. Pour un enfant, il se situe entre 300 et 500€. Bien sûr, selon la situation de chacun, personnelle comme financière, cette estimation doit être pondérée.

Combien une personne peut-elle emprunter avec 2300 euros de salaire ?

Comme écrit précédemment, le taux d’endettement maximal actuel pour un personne qui emprunte est de 35% des revenus. En prenant le cas d’un salarié touchant 2300€ tous les mois, les mensualités de remboursement de son crédit ne devraient donc pas dépasser 805€. Selon ensuite la durée de l’emprunt, cette personne peut espérer un crédit d’un montant de 109 000 euros sur 15 ans, 163 000 euros sur 20 ans et 192 000 euros sur 25 ans.

SIMULEZ VOTRE PRÊT IMMOBILIER
PROFITEZ DES MEILLEURS TAUX DU MOMENT