Fonctionea

Comment emprunter sans apport personnel ?

prêt sans apport

Il est possible d’emprunter sans apport personnel bien que ce type de financement devienne de plus en plus compliqué à obtenir actuellement. Mais impossible n’est pas français…

Les banques n’affectionnent pas les emprunts sans apport personnel

La plupart du temps, les banques demandent un minimum de 10 % d’apport personnel. Cette somme couvre, en principe, les frais liés à l’achat (frais de notaire notamment) et rassure l’organisme financier quant à la capacité de son client à épargner.

Cependant, certaines personnes ne disposent pas de cette somme d’argent et désirent obtenir un prêt sans aucun apport. Des organismes bancaires acceptent cette sorte de financement, également nommé crédit à 100 % ou à 110 %, mais ne le font pas pour tous les types de dossiers.

Une banque française accepte de prêter un maximum d’argent mais désire absolument limiter les risques inhérents aux remboursements des crédits qu’elle accorde. C’est pourquoi elle prendra une série de mesures afin de minimiser les pertes, récupérer son argent et, bien évidemment, réaliser un bénéfice.

Pour ces raisons, les organismes prêteurs préfèrent l’existence d’un apport personnel, même minime. Il démontre un meilleur engagement de l’emprunteur dans le projet et la banque sera mieux couverte en cas de non remboursement des échéances.

Comment convaincre un organisme bancaire d’octroyer un prêt sans apport ?

Il existe plusieurs leviers à actionner pour convaincre un banquier d’accorder ce type de prêt.

Stabilité de la situation professionnelle de l’emprunteur

Un couple dont les deux membres travaillent depuis plusieurs années, avec un CDI, le statut de fonctionnaire ou exerçant une profession libérale, par exemple, apporte des garanties satisfaisantes sur ses rentrées d’argent. C’est un point positif pour la banque !

Valeur de son patrimoine

L’emprunteur éventuel doit déclarer un patrimoine (hormis ce projet) qui rassurera la banque : biens immobiliers sans crédit, biens de valeur, placements, action dans une entreprise…

Reste à vivre

L’endettement de l’emprunteur par rapport à ses revenus sera examiné à la loupe. Plus sa marge financière est importante (après déduction du crédit immobilier et des charges fixes), plus l’organisme prêteur sera enclin à lui faire confiance.

Âge

Les organismes financiers prêtent plus volontiers sans apport à un primo accédant âgé de moins de 30 ans pouvant justifier aisément son manque d’apport et qui, de plus, correspond à une clientèle que la banque veut fidéliser pour longtemps. Les organismes financiers octroient également plus facilement un prêt à 110 % à une personne de moins de 40 ans.

Profil bancaire irréprochable

Découverts et crédits à la consommation limités voire inexistants, capacité d’épargne certaine : ces critères sont un gage de gestion financière sérieuse et rassurante sur le long terme pour une banque.

Cohérence de la valeur du bien immobilier pour lequel le prêt est demandé

L’organisme prêteur apprécie que son éventuel emprunteur soit en mesure de démontrer qu’il n’achète pas un bien ayant un prix surévalué. En outre, c’est un + d’expliquer en quoi l’emplacement de cet appartement ou de cette maison est amené à prendre de la valeur dans le futur (aménagement urbain en prévision, par exemple). De cette façon, la banque sera assurée, qu’en cas de vente prématurée du logement, son client pourra récupérer assez d’argent pour solder son prêt.

Justifier son absence d’apport

Une banque peut comprendre cet état de fait si la personne qui la contacte pour obtenir un prêt sans apport personnel commence tout juste à travailler et n’a pas encore eu le temps de se constituer une épargne. Par contre, pour un sujet de plus de 40 ans se trouvant dans cette même situation, cela sera plus difficilement justifiable, sauf cas particuliers.

Comment obtenir un bon crédit sans apport personnel ?

Tous les établissements prêteurs et les banques ne sont pas disposés à accorder un prêt sans apport personnel. La raison oscille entre politique monétaire et objectifs du moment. Mais ces critères sont susceptibles de varier avec le temps.

C’est pourquoi, faire appel aux services d’un courtier immobilier permet de bénéficier de ces informations. Le client peut aussi procéder lui-même à l’interrogation de plusieurs banques.

En passant par le biais d’un courtier en prêt immobilier, le client peut l’interroger sur le montant qu’il peut obtenir dans le cadre d’un prêt sans aucun apport personnel, puis se renseigner sur les conditions dans l’hypothèse d’un apport de 10 ou 20 % de la somme nécessaire au projet en question. Il devra ensuite choisir l’offre la plus intéressante pour lui.

Le client peut également décider de faire lui-même une simulation de prêt immobilier auprès de divers organismes financiers afin de comparer les offres du moment et d’être informé du meilleur établissement prêteur relatif à un prêt immobilier sans aucun apport.

Ce prêt peut concerner l’achat d’un appartement ou d’une maison, que ce soit en tant que résidence principale, secondaire ou encore dans le cadre d’un placement locatif.