Fonctionea

Permis raté : combien de temps faut-il attendre ?

permis voiture

Vous venez de passer votre examen du permis de conduire mais la mention « défavorable »  ou « insuffisant » apparaît sur votre certificat d’examen (CEPC) ? Vous avez donc échoué et vous devrez repasser l’examen.

Des délais d’attente sont imposés, avant de pouvoir repasser le permis de conduire. Lisez bien attentivement cet article pour les découvrir.

Quel est le délai d’attente au permis de conduire après un échec ?

Il existe un nombre de places affectées aux auto-écoles et défini à partir de plusieurs critères, notamment le taux de réussite de l’auto-école et le coefficient département d’attribution. Le taux de réussite correspond au pourcentage d’élèves ayant réussi leur examen de conduite la première fois. Le coefficient d’attribution correspond, quant à lui, désigne le nombre de places disponibles (selon le nombre d’inspecteurs et leur disponibilité) et le nombre moyen de candidats qui se sont présentés.

Les places sont attribuées par la Préfecture de chaque département, ce qui signifie que seul l’auto-école choisit quel élève doit passer son examen du permis de conduire, au vu des places restreintes.

Le délai des auto-écoles traditionnelles, après un échec

Comme décrit précédemment, les auto-écoles traditionnelles ont un nombre de places limitées. Elles privilégieront le passage d’un élève n’ayant pas encore effectué pour la première fois l’examen du permis de conduire. C’est la raison pour laquelle le délai d’attente est en moyenne de 3 à 4 mois, mais peut être supérieur si la préfecture ne donne pas de places supplémentaires.

Le délai des auto-écoles en ligne, après un échec

Conformément à l’arrêté du 16 juillet 2016, une première date d’examen est censée vous être attribuée dans un délai maximum de 2 mois. Cela dit, la réglementation n’est pas toujours respectée par l’Etat.

Face à échec, le temps d’attente peut être encore plus long. En effet, il peut varier de 6 à 8 mois, selon les grandes villes.

Il est donc important d’être totalement sûr de soi et de sa conduite, avant de demander une date de passage.

5 conseils pour réussir la fois d’après

Mettez vous dans de bonnes conditions

La veille de l’examen, il est nécessaire de vous détendre afin que le stress n’ait pas raison de vous. Aussi, manger sainement peut aider à la concentration et à avoir des conditions physiques optimales.

Le jour du passage, la relaxation appliquée la veille vous fera conduire en toute sérénité et rejettera le stress durant l’examen.

N’oubliez surtout pas que la condition psychologique est un facteur important dans la réussite du permis de conduire.

Soyez prudent

Le jour du permis, il vous faudra penser à tout. Il n’y aura plus votre moniteur pour vous guider et vous conseiller sur la route. C’est la raison pour laquelle les choses suivantes doivent être acquises et vous devrez focaliser dessus pour éviter de perdre inutilement de précieux points :

  • L’installation sur le poste de conduite
  • Les vérifications intérieures et extérieures
  • La manipulation des commandes du véhicule
  • La maîtrise de l’allure
  • Le respect du Code de la Route
  • Les distances de sécurité
  • La conduite autonome et écologique
  • La communication avec les autres usagers de la route

Révisez les questions théoriques

Comme vous le savez, lors de l’examen, vous sont posées 3 questions. L’une porte sur la vérification d’un équipement du véhicule, l’autre sur la sécurité routière et la dernière sur les gestes élémentaires de premiers secours.

Pensez à les réviser la semaine précédant votre examen pour mettre toutes les chances de votre côté et avoir le titre tant convoité du permis de conduire.