Fonctionea

Prêt personnel acceptation garantie : qui contacter ?

Prêt personnel acceptation garantie : qui contacter ?

Obtenir un prêt personnel n’est pas toujours facile, surtout lorsque l’emprunteur a besoin des fonds rapidement. Le simulateur s’avère être l’outil le plus efficace pour obtenir une acceptation rapidement.

Prêt personnel : peut-on se faire accepter automatiquement ?

Le prêt personnel est un crédit à la consommation dont le montant est plafonné à 75 000 euros, les modalités de remboursement vont aussi devoir respecter certaines limites, avec une durée maximale de 7 ans et un endettement limité à 35% des revenus de l’emprunteur. Au-delà, la banque ne se risque pas à accorder un emprunt, le défaut de paiement est bien trop élevé. Ces contraintes impliquent aux organismes de crédits d’exiger des justificatifs pour vérifier la solvabilité de l’emprunteur, ainsi que des calculs sur l’endettement et le reste à vivre. Ces éléments sont indispensables au stade de l’étude, et donc, il faut compléter un dossier pour espérer obtenir un prêt personnel.

Aucune justification ne peut être exigée sur l’utilisation des fonds. Si certaines sociétés de crédits demandent quelques précisions sur la nature du financement, elles n’exigent pas pour autant un document à présenter, comme un devis, un bon de commande ou une facture. C’est par ailleurs l’un des avantages du prêt personnel qui peut être assimilé à une enveloppe disponible et utilisable comme bon vous semble. Du côté de l’emprunteur, ces étapes peuvent s’avérer contraignantes, certains vont même jusqu’à repousser leurs projets. Cependant, le simulateur de prêt personnel en ligne est un outil très efficace pour vérifier une acceptation de sa demande de financement, une garantie solide et qui ne demande pas beaucoup de temps.

Quelles solutions pour faire accepter sa demande de prêt personnel ?

Il existe des astuces pour éviter de perdre du temps et maximiser les chances d’acceptation de sa demande de prêt personnel.

Solliciter le bon organisme : courtier, banque ou société de crédit

La première est de s’adresser au bon organisme. Le taux d’emprunt (TAEG) sont actualisés chaque mois et les établissements de crédits vont eux aussi revoir régulièrement leurs conditions d’emprunt. Certains établissements vont avoir des politiques commerciales agressives avec des conditions plus souples, dans le but de conquérir rapidement de nombreux clients, d’autres vont être plus restrictifs, tout dépend des objectifs de production de crédit à atteindre et des stratégies de chaque établissement. Ainsi, les meilleures offres de prêt personnel ne sont pas toujours au même endroit, une société de crédit peut être bien placée le 1er trimestre puis c’est une banque qui sera mieux placée le second trimestre. Seul le comparateur permet de savoir qui est le meilleur, et qui assure une acceptation plus rapide.

Savoir comparer les propositions de prêt personnel

Le simulateur de prêt personnel permet de recevoir plusieurs propositions mais il ne s’agit pas de choisir celle qui propose le meilleur taux. Il peut y avoir des frais de dossiers, des frais de traitement et parfois une assurance emprunteur. Il faut donc comparer les propositions en fonction des critères d’exigences, mais aussi du coût total de l’opération. Un taux plus attractif peut parfois cacher des frais plus élevés, seul le coût total du crédit permettra d’évaluer une offre par rapport à une autre.

Répondre aux exigences des banques

La première étape pour faciliter une acceptation garantie, c’est d’abord d’avoir connaissances des exigences des banques. Pour obtenir un prêt personnel, il faut avoir la capacité financière d’emprunter, c’est-à-dire d’avoir un emploi avec un contrat pérenne (CDI, retraité, fonctionnaire, profession libérale, gérance…), avoir des revenus réguliers. Au-delà, il faut avoir un taux d’endettement en dessous de la limite et s’assurer que le montant demandé (nouvelle mensualité) ne viendra pas trop alourdir l’endettement. Enfin, il faut avoir un point de vigilance sur le reste à vivre, c’est la somme d’argent qui reste sur le compte en banque après avoir déduit toutes les charges récurrentes, et notamment tous les prélèvements. Si le RAV n’est pas suffisant, impossible de prétendre à un prêt personnel.