Fonctionea

Rachat de crédit après un mariage : comment ça se passe ?

rachat credit apres mariage

Le rachat de crédit consiste à regrouper l’ensemble ou une partie des dettes en un seul bloc. Il permettra d’abaisser les mensualités et rallonge la durée du prêt. Un célibataire peut demander le service auprès de sa banque actuelle ou un autre organisme de crédit. Il est alors responsable du remboursement avec ses propres revenus. Mais après un mariage, un changement s’opère dans son mode de fonctionnement.

Le rachat de crédit en fonction du régime matrimonial

Le régime matrimonial a une importance cruciale dans le cadre d’un rachat de crédit après le mariage. Il détermine le payeur ou les payeurs. Mais avant de développer le sujet, il est bon d’apporter quelques précisions.

Deux biens sont à distinguer. Il y a les biens propres appartenant à chaque époux avant le mariage. Cela peut concerner les biens mobiliers ainsi que des biens immobiliers. Les biens communs sont issus des revenus du ménage (après le mariage).

Trois cas de figure sont à évoquer. Les couples peuvent choisir le régime de la séparation des biens. Ici, chacun reste responsable des dettes avant l’union. L’homme a par exemple emprunté de l’argent auprès de la banque pour acheter un appartement. Il peut encore solliciter une aide financière afin d’acquérir une voiture. Après un rachat de crédit, il conserve la propriété exclusive des mensualités. Le même principe est appliqué pour sa partenaire.

Après le mariage, les prêts personnels n’engagent pas le conjoint. Il est cependant libre d’accepter l’inclusion de la dette dans le regroupement de crédit. La contraction d’un rachat de crédit ne requiert pas l’aval de sa moitié.

L’autre régime matrimonial est la communauté réduite aux acquêts. Le régime ne relève pas d’un contrat de mariage. Ce dernier est d’ailleurs inexistant. Dans ce contexte, les mariés paient ensemble les dettes liées à l’éducation des enfants ou l’entretien des ménages. Il est possible de mentionner les frais scolaires, l’agrandissement de la maison, l’impôt sur le revenu… Dans les circonstances autres que les projets cités, la dette devient individuelle. Il faut par exemple parler des emprunts ou l’achat à crédit.

Un contractant devra même payer la créance après la constatation d’une dépense excessive. Cela signifie que le budget du ménage est inférieur au fardeau financier supporté. La banque saisit alors uniquement les revenus du partenaire fautif.

Enfin, la communauté universelle prévoit que les deux sont responsables des dettes avant et ultérieures au mariage.

Les informations à savoir lors d’un rachat de crédit après le mariage

Dans le régime de la communauté des biens, les mariés profiteront d’une sérénité financière, car les mensualités, la durée du prêt et les taux d’intérêt sont révisés. Ainsi, au lieu d’un seul revenu, les banques calculent les montants à payer avec deux revenus. Il faut toutefois informer l’autre partie de l’intention.

L’abaissement des charges signifie encore une réévaluation du taux d’endettement. Le ménage va alors augmenter la capacité d’emprunt offrant la possibilité de penser à un nouveau projet. Les restes à vivre vont aussi hausser grâce à l’approche améliorant par la même occasion le confort.

La restructuration inclut différents types de crédit. Il est envisagé de citer deux grandes catégories. Il s’agit des crédits immobiliers et crédits de consommation.

Pour restructurer ses créances de manière individuelle, il faut d’abord veiller à la séparation des biens. Dans le cas contraire, les conflits peuvent éclater après une éventuelle rupture. Pour ce faire, les comptes joints sont déconseillés. L’acquisition d’un immeuble doit se faire en indivision. Les démarches seront alors facilitées à la suite d’une désunion. Le bail sera enregistré avec un seul nom.

Les banques demanderont les preuves de cette séparation de compte via les copies les relevés bancaires du conjoint.

Quand un conjoint souhaite devenir Co-emprunteur, il suffit d’informer le conseiller. Toutefois, les biens immobiliers acquis avant le mariage restent la propriété du contractant initial. Ainsi, l’intervention du conjoint n’aura aucune incidence sur l’acte notarié.

L’inexistence d’un contrat de mariage signifie l’application d’office du régime légal de la communauté. Les mariés pourront toujours migrer vers un autre statut après 2 ans de mariage. Puis une attente de 3 mois sera nécessaire pour rendre effectif le nouveau régime.

Comment réussir le rachat de crédit à deux ?

Idéalement, un rachat de crédit doit être contracté auprès de la banque des époux. Pour contracter à deux, il est préférable d’ouvrir un compte commun au sein de cet organisme financier. À l’inverse, les mariés paieront des frais élevés. Il y a par exemple les frais de dossier.

Mais si les mariés veulent quitter la banque, il est impératif de contacter un courtier. Son rôle est de récupérer des tas de données auprès des prestataires. Il effectue ensuite une comparaison. En tant que client, les mariés recevront ses analyses et recommandations. Le couple lance ensuite les procédures de demande de rachat de crédit auprès des établissements désignés.

Quelques conditions sont à respecter pour éviter l’échec des négociations avec la banque. Les partenaires devront avoir un revenu stable grâce à un travail. À noter que les loyers appartiennent aussi à cette catégorie de revenus. Les difficultés de paiement constituent encore un blocage majeur à l’obtention de ce service bancaire. Il est donc recommandé de payer les mensualités à temps.

Le rachat de crédit doit être envisagé après la baisse des taux d’intérêt par rapport à celles de l’année où les mariés ont contracté le prêt. Les banques peuvent racheter la totalité ou une partie des crédits. La décision se fera après un calcul méticuleux. Le recours à un comparateur en ligne est d’autant judicieux pour dénicher le meilleur taux.

SIMULATION RACHAT DE CRÉDIT
JUSQUE -60% SUR VOS MENSUALITÉS