Fonctionea

Peut-on solliciter un courtier pour changer de banque ?

courtier pour changement banque

Selon une étude du cabinet Bain & Company, le nombre de Français ayant changé de banque entre 2014 et 2019 a doublé. Changer de banque était une tâche ardue il y a encore quelques années, mais depuis le 6 février 2017 et l’article 43 de la loi Macron sur la mobilité bancaire, les choses ont changé. Cependant, une question se pose : Un courtier est-il nécessaire pour effectuer un changement de banque ? Comment ce professionnel de la finance peut-il nous aider à transférer nos comptes ? On vous répond.

Quel est le rôle d’un courtier ?

Le courtier est un intermédiaire qui se place entre un client et des organismes financiers. Le devoir du courtier est de travailler pour le compte de clients, professionnels ou particuliers, afin de détecter et proposer les offres financières les plus adaptées à chaque situation.

Il peut exercer pour le compte d’organismes bancaires, de sociétés de crédit ou être spécialisé en prêts immobiliers ou personnels.

Grâce à ses contacts et sa connaissance du monde de la finance, il peut faire bénéficier sa clientèle d’offres très intéressantes en fonction de leurs capacités de remboursement.

Côté client, le courtier pour être un gain de temps considérable, car il connaît parfaitement le secteur bancaire et leurs critères de gestion de dossiers. Qui plus est, un courtier évite de se retrouver face à des situations administratives ambiguës puisqu’il prend en charge la totalité d’un dossier.

Comment un courtier peut-il nous aider à changer de banque ?

Chacun est libre de choisir sa domiciliation bancaire. Peu importe les raisons : frais trop élevés, conseiller financier pas assez présent, offres de crédit peu adaptées… les motifs sont nombreux et propres à chacun.

Quiconque prend la décision de changer de banque n’aura quasiment rien à faire, si ce n’est de devoir ouvrir un compte dans la société de son choix, les banques s’arrangeant entre elles afin de transférer le dossier en question.

Dans le cadre d’un changement de banque, l’appel d’un courtier n’est pas obligatoire. Chaque Français peut, à sa guise, s’orienter vers un établissement bancaire pour y installer son compte. À savoir que la clôture d’un compte bancaire est gratuite s’il ne présente pas d’agios ou de découvert manifeste.

Mais il existe certains cas dans lesquels un courtier peut être utile dans le cadre de la mobilité bancaire :

Des crédits sont en cours

Dans ce cas de figure, l’aide d’un courtier ne sera pas négligeable. En effet, il pourra faire appel à une banque qui permettra à son client d’effectuer un regroupement de crédit avec le meilleur taux possible. Le principe est de ne pas laisser de crédit en cours dans l’ancienne banque et de solder la totalité du compte bancaire. Un crédit est une dette qui se doit d’être remboursé dans tous les cas.

Le client est interdit bancaire

Dans le cadre d’une sanction émise par la Banque de France relevant d’une interdiction bancaire FCC ou FICP, le courtier peut se charger de trouver une banque adaptée à son client. Peu d’établissements acceptent les personnes inscrites au fichier national des mauvais payeurs. Mais avec un professionnel de la finance comme intermédiaire, chacun peut se voir proposé une solution adaptée. À savoir que le courtier ne peut pas décider de la levée d’une interdiction bancaire et que dans tous les cas, la dette devra être réglée jusqu’au dernier centime.

Une renégociation du prêt en cours

Si le client en question n’est pas satisfait des conditions d’octroi de son prêt ou souhaite bénéficier d’un taux plus intéressant dans sa nouvelle banque, l’aide d’un courtier est très utile. Que cela soit sur le montant de remboursement mensuel, les taux d’intérêt ou la renégociation d’une prime d’assurance, il est possible que des économies soient effectuées.

Combien coûte un courtier dans le cadre d’un changement de banque ?

Bien entendu, les services effectués par un courtier spécialisé en transition bancaire sont payants. Le courtier est rémunéré grâce à des frais de courtage qui représentent un montant prélevé par un intermédiaire entre une société financière et un client, dans le cadre d’une prestation.

Le financier possède aussi des honoraires, qui devront être réglés une fois le transfert bancaire effectué. Il existe des situations dans lesquels le courtier n’est pas directement rémunéré par le client, mais par un établissement bancaire partenaire. C’est le cas des courtiers spécialisés dans les rachats de crédits. Le client n’aura donc rien à payer directement au professionnel.

Comment contacter un courtier pour changer de banque ?

Vous pouvez faire appel à votre nouvel établissement bancaire, afin de savoir s’il existe un partenariat entre celle-ci et un courtier spécialisé (voir les avantages dans le paragraphe ci-dessus).

Autrement, il est très simple de faire appel à des sociétés spécialisées dans votre région, que vous pouvez trouver sur le web en tapant le nom de votre ville suivi de « courtier en changement de banque ».

SIMULEZ VOTRE PRÊT IMMOBILIER
PROFITEZ DES MEILLEURS TAUX DU MOMENT