Fonctionea

Rachat de crédit pour retraité : quelles conditions ?

rachat credit pour retraites

Pourquoi réaliser un rachat de crédit quand on est un retraité ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer un rachat de crédit pour un retraité. Certains anticipent la baisse de leurs revenus avant leur retraite. Ils risquent en effet de perdre plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros par an par rapport à leurs revenus d’activité. Cet écart a de fortes chances de déséquilibrer leurs finances s’ils n’adaptent pas leurs dépenses à leurs pensions de retraite. La part des mensualités de crédits dans leur budget ne peut qu’augmenter, mécaniquement, alors que celle des revenus va dramatiquement régresser. Le taux d’endettement du ménage est donc voué à s’accroître. Par exemple, prenons le cas d’un ménage dont les revenus s’élevaient à 4000 euros mensuels avant la retraite avec 1300 euros de mensualités de prêt. Il bénéficie maintenant d’une retraite de 3000 euros mensuels, mais toujours avec la même charge de crédit. Le taux d’endettement avoisine à présent les 45 %, alors que les banques conseillent de ne pas dépasser 30 %.

D’autres retraités souhaitent tout simplement se faciliter la vie. En effet, le rachat de prêts permet de regrouper tous les crédits en un seul. Il est donc beaucoup plus facile de piloter le budget du ménage avec un prélèvement unique par mois sur le compte bancaire. Plus besoin de prêter attention à ses différents comptes bancaires pour guetter les multiples prélèvements correspondant aux différents crédits souscrits.

Enfin, des seniors peuvent vouloir financer un projet, car le dispositif du rachat de crédit permet de dégager de la capacité d’emprunt. Ce principe évite de souscrire un prêt auprès d’une autre banque. Les retraités économisent donc en frais et en temps. Ils peuvent acquérir un nouveau véhicule (automobile, caravane, camping-car, bateau de pêche, voilier, etc.), effectuer un investissement immobilier (résidence principale ou secondaire, locatif, etc.), réaliser des travaux (douches pour senior, rénovation de logement, monte-escalier, etc.), dépenser pour leur santé (appareils médicaux, lit médicalisé, frais de maison de repos, etc.), donner à leurs enfants et petits-enfants, etc. Bref, les possibilités sont multiples.

Jusqu’à quel âge peut-on demander un rachat de crédit ?

L’âge limite pour le rachat de crédit est déterminé en toute liberté par l’organisme prêteur, selon une grille de référence. Il varie ainsi d’un établissement à un autre : les retraités ont donc tout intérêt à comparer soigneusement les offres du marché.

De façon générale, les établissements prêteurs refusent d’accorder un crédit au-delà d’un certain âge, par crainte de ne pas être remboursés. Ils imposent de la même manière un âge maximum pour bénéficier d’un rachat de crédit à la consommation. Ce dernier est en moyenne fixé à 75 ans : la dernière mensualité doit donc être versée avant le soixante-quinzième anniversaire de l’emprunteur. Une marge de six mois est toutefois accordée. Quelques banques sont malgré tout d’accord pour accorder un rachat de crédit jusqu’aux 85 ans du client. Si ce dernier possède un bien immobilier, l’établissement prêteur peut par ailleurs accorder un taux d’intérêt plus faible. Il faut aussi savoir qu’il existe des offres de rachat de crédit conçues spécialement pour les seniors. L’âge limite peut alors atteindre 95 ans : l’argent est destiné à régler les honoraires de maison de retraite, préparer la succession, etc.

Si le rachat de crédit inclut un prêt immobilier pour plus de 60 % du montant à financer, les conditions d’obtention sont différentes que dans le cas du regroupement simple de crédits à la consommation. L’âge limite accepté est plus important : l’emprunt doit généralement être soldé avant le quatre-vingt-dixième anniversaire du client. Il varie toutefois selon le montant racheté, la durée du contrat, si le prêt est garanti ou non par une hypothèque, etc.

D’autres garanties que l’âge sont-elles utilisées par les banques ?

Cet âge limite fixé par les banques est plutôt en croissance. Les établissements prêteurs tiennent, en effet, compte de l’allongement de l’espérance de vie, qui est passée de 72 ans dans les années 70 à plus de 80 ans aujourd’hui. L’allongement du départ à la retraite joue également, puisque les seniors conservent plus longtemps des rentrées d’argent importantes. Mais d’autres facteurs peuvent également influer sur la réponse de la banque à accorder le rachat de crédit.

Les propriétaires sont d’abord bien mieux lotis que les locataires. En effet, ces derniers ne sont pas détenteurs de leur logement : leur patrimoine est donc bien moindre. Les banques qui formulent des offres de rachat de prêt se montrent donc plus prudentes et limitent l’âge maximal de fin de remboursement.

Un autre facteur très important est la capacité d’emprunt du retraité. La banque prête plus facilement à un ménage ou à une personne dont les revenus sont élevés. Si le senior demandeur a pratiquement achevé le remboursement de son crédit immobilier, n’a plus d’enfants à charge et dispose d’un patrimoine conséquent, sa capacité d’emprunt est bien sûr élargie.

Si le taux d’emprunt pour un senior retraité est, à peu de choses près, le même que celui proposé à une personne de 40 ans, le coût du rachat de crédit augmente lorsqu’on considère l’assurance de prêt associée. C’est l’état de santé qui discrimine, plus que l’âge. Après 55 ans, un questionnaire médical ainsi que des examens plus poussés sont parfois exigés. Le retraité ne doit donc pas hésiter pas à jouer la concurrence pour bénéficier de conditions plus avantageuses.

SIMULATION RACHAT DE CRÉDIT
JUSQUE -60% SUR VOS MENSUALITÉS